Campement sur bord de mer


Le 17 septembre 2021.

Les Assemblés Générales Annuelles des année 2019-20 et 2020-21 furent enfin présentées aux membres le samedi, 11 septembre 2021 à St-Marjorique de Gaspé.

En avant-midi l’assemblé 2019-2020 qui comprend l’année fiscale du premier avril au 31 mars de la période. Et en après-midi l’année fiscale 2020-21. Les assemblées furent très chargées et les membres présents très motivés.

Nous devons nous excuser envers les membres des provinces Maritimes ayant promis en septembre 2019 que la prochaine assemblée se tiendrait à Pointe-à-la-Croix Province de Québec sur les lignes du Nouveau-Brunswick . La salle municipale était pourtant réservée depuis février 2021. Le gouvernement du Québec a réquisitionné cette salle pour le fameux vaccins covid. La seule salle disponible fût celle de St-Marjorique de Gaspé.

Ceci dit, le Grand-Chef Benoît Lavoie fût reconduit pour un autre mandat de 4 ans à l’unanimité. Le chef Réal Sylvestre fût aussi réélu pour un mandat de 4 ans. Mme. Monique Joncas de la région de Gaspé nouvelle venue au conseil des Chefs fût élue pour un mandat de 4 ans.

Les états financiers ont été déposés, et acceptés à l’unanimité par l’assemblé.

Les dossiers juridiques furent mis sur la table, le dossier Parent est toujours devant les tribunaux. Les dernières preuves manuscrites ont été déposé le 29 janvier 2021. Les procureurs de la couronne ont demandé qu’un expert en test ADN vienne en témoigner.

L’expert international accepté par le tribunal est-en plein travaux présentement. De 2011 à 2015 nous avions déposé les test ADN de 17 matriarches Amérindiennes au preuve manuscrite devant le tribunal. La venue de cette expert à permis de trouver 12 autres matriarches, donc 29 matriarches démontre la communauté métisse qui a essaimé partout en Amérique. Il est clair que si nous avions plus de budget pour les recherches nous en trouverions davantage.

Nous en avons trouvé une autre de plus qui origine de Maniwaki (Kitigan Zibi) dont je suis moi-même X-match, donc son ancêtre Amérindienne qui a plus de 30 mille ans en Amérique qui est aussi mon ancêtre par les femmes, incroyable mais prouvé par ADN.

Rappelons nous le sujet le plus important du dossier, Éric Parent lui-même.

Sa généalogie prouvé par ADN,

Par son ancêtre Marie Leblanc : 6 lignés Métisses :

2 fois l’épouse de Guillaume Caplan, Haplogroupe ADN C1c, démontrant irréfutablement vivant depuis plus de 40 mille ans en Amérique, donc Amérindien.

2 fois Anne-Marie Haplogroupe ADN A2f1a en Amérique depuis plus de 30 mille ans, donc Amérindien.

1 fois la mère Jean-David, Haplogroupe ADN C1c en Amérique depuis plus de 40 mille ans, donc Amérindien.

1 fois Françoise Olivier Haplogroupe ADN C1c en Amérique depuis plus de 40 mille ans, donc Amérindien.

Par son ancêtre George Huard : 6 lignés Métisses :

1 fois Mme. Caplan, Haplogroupe C1c en Amérique depuis plus de 40 mille ans, donc Amérindien.

2 fois Mme. Lebreton Haplogroupe D1 en Amérique depuis plus de 20 mille ans, donc Amérindien.

1 fois Jean-David Haplogroupe C1c, donc Amérindien.

1 fois Françoise Olivier C1c, donc Amérindien.

1 fois Marguerite Monjosiete Haplogroupe A, donc Amérindien.

Par son ancêtre James (Charas) Cormier :

1 fois Anne-Marie Haplogroupe A2f1a, donc Amérindien.

Par son ancêtre Isidore Mercier :

1 fois MITE8AMIG8K8É une ligné Québécoise.

Donc 14 lignées Amérindienne prouvé par ADN différente, 10 lignées Gaspésiennes, 3 lignées Acadiennes et 1 lignée Québécoise.

Donc, M. Éric Parent est-un Amérindien Métisse protéger par la Constitution Canadienne article 35 et définie par cette constitution en 1982, un Autochtone est un Indien, un Inuit , et un Métisse.

Selon le jugement du 3 août 2015, au paragraphe 19 du jugement dans la cause Deschenaux c. Canada (Procureur) qui a été débattue par des femmes des communautés des Abénakis d’Odanak et de Wôlinak au Québec. Ces femmes ont droit à leurs statut, et en ce qui concerne notre communauté, nos membres ont aussi droit à leurs statut car ils descendent de ces mêmes femmes, avec des preuves ADN incontestables.

Cette recherche par ADN a démontré de nouveau tests, les tests de famille. Ces tests démontrent les ascendances ADN familiales, donc communautaire. Par ces nouveaux tests maintenant disponibles nous démontrons que la communauté est toute lié par ADN. Plus de 60 tests ont été effectué selon la liste de membres de la Nation Métisse Autochtone Gaspésie……. Selon nos moyens financiers et tous sont lié sans exception, nous sommes tous parent par ADN et tous relié au 29 matriarches descendant par leurs mère d’une Amérindienne pûr, donc selon le jugement d’Odanak et Wôlinak rien d’autre que des Amérindiens Autochtone pûr.

D’autre part, Éric Parent par son chromosome Y (homme) il est descendant d’origine Viking, ils sont venu ici depuis plus de 700 ans.

Radegonde Lambert est de l’Haplogroupe X2b4, donc elle aussi d’origine Viking démontrable par ADN sur le continent de l’Amérique depuis plus 7 cent ans, donc Amérindienne Autochtone.

Nous serons prêts pour ce procès avec des preuves jamais déposées devant un tribunal, nous sommes là pour gagner, la couronne Britannique a tellement peur de nous qu’elle a mobilisé les 4 meilleurs avocats au Canada en droit Autochtone pour se battre contre notre seul avocat Me Michel Pouliot.

Oui, fait à noter le Canada utilise les fonds publics et ce sans vergogne pour nous affronter. Comportement typiquement déconnecté des réalités mais chargé de hargne.

Alors que nous nous n’avons que le petit 40 dollars par membres et que quelques bienfaiteurs pour assumer notre défense. Alors que même gouvernement qui se dit notre père et fiduciaire de nos droits constitutionnels nous a refusé toutes aide financière ?????????????

Chers membres de la Nation prenez votre carte de membre pour ne pas être taxé d’opportuniste et de risquer de perdre vos droits à jamais.

Nous demandons à tous ceux qui croient en la survie d’un peuples Autochtone d’une Première Nation de nous aider financièrement en nous faisant un don en argent, nous avons besoin de plus de 200 mille (200,000.00 $) dollars pour ce procès et nous avons moins de 40 mille ( 40,000.00 $) d’amassé.

Le procès s’annonce au printemps 2022, il serait très regrettable de perdre par manque de fond pour assumer notre défense et que l'on revienne au dicton :L'argent parle :. Force est d’admettre que ces gens du Fédéral sont de très mauvaise foie.

Benoît Lavoie
Grand-Chef Nation Métisse du soleil Levant