Campement sur bord de mer

Chers membres de la Nation Métisse, je vous souhaite santé et bonheur en cette nouvelle année 2022.

Nous commençons l’année 2022 devant un fait déconcertant, mais que nous surmonterons comme tous les autres coups bas des gouvernances depuis 2006, contre notre Nation Autochtone. Le 9 décembre 2021 les avocates Julie Laborde et Annabelle Racine, procureurs pour le directeur des poursuites pénales du Canada dépose une requête en rejet sommaire des revendications constitutionnelles de l’intimé, dans le dossier Parent.

Cela veut dire que, le 29 janvier 2021 nous avions eu une entente avec Me Denis Lavoie et le juge au dossier de présenter nos preuves ADN sous la supervision d’un expert. Suite à cela, la date du procès Parent serait fixée au printemps 2022. Suite à cette entente, Me Denis Lavoie c’est retiré du dossier et a été remplacé par les 2 avocates.

Me Julie Laborde et Me Annabelle Racine n’ayant aucun respect suite à cette entente, parce que incompétentes et ne connaissant rien du dossier autochtone, nous plongent encore dans une requête en rejet qui va nous coûter plus de 20 mille dollars en défense. C’est une procédure que l’on surnomme burlesque. Depuis 2010 les procureurs du Canada et du Québec se déshonorent de requête en requête pour nous ruiner financièrement, ainsi pour nous empêcher de nous défendre constitutionnellement.

Nous nous défendons avec un seul procureur, en fait nous n’avons pas de sous pour en engager un de plus. Et les couronnes canadienne et québécoise avec l’argent public ne se privent pas en y mettant 4 procureurs contre un seul. Ces procureurs ne respectent rien, le 12 octobre 2016 devant la cour du Palais de justice de New-Carlisle en enquête préliminaire devant Me Denis Lavoie, Me Éric Gingras procureur fédéral et Me Jennifer Tremblay procureur du Québec. Devant mon témoignage sur les compétences et formation autodidacte de M. Réjean Martel en généalogie, compétence reconnue par les Affaires indiennes du Canada à plusieurs reprises. Les 3 procureurs en opposition après une ajournement de 22 minutes ont reconnu M. Réjean Martel comme expert généalogiste devant ce tribunal. Alors pourquoi qu’une requête en irrecevabilité doit-être débattu encore une fois le 1E et 2 mars 2022 devant le même tribunal pour les mêmes motifs ? Je dis génocide. L’histoire se répète, nous sommes invisibles pour les couronnes, tels les premiers recensements auxquels nous n’avons pas été considérés, alors que nous étions pour dès l’arrivée des hommes blancs, nous étions étiquetés comme des animaux.

Par la suite lors d’une conférence téléphonique Me Denis Lavoie et le juge au dossier ont accepté unanimement notre expert en ADN de renommée internationale ayant pignon sur rue en Suisse. Me Denis Lavoie et le juge au dossier ont aussi accepté le chercheur Victorin Mallet comme expert. Les livres écrits par Victorin Mallet ont été approuvés par Stephen White qui était à l’époque le chef de la chaire de recherche en Histoire de l’université de Moncton au Nouveau-Brunswick. Alors pourquoi déposer une requête en rejet de ces 3 experts alors qu’ils ont été acceptés par les procureurs précédents et ce par les mêmes personnes. La question est la suivante: Comment l’Or pur s’est-il transformé en vil plomb en une nuit?

Requête qui se doit d’être déposée auprès du Ministre Miller qui s’apprête à donner plus de 40 Milliards de dollars pour la mort des enfants autochtones dans leur pensionnats.

D’autre part, en lisant le deuxième livre de Victorin Mallet ‘’ Évidences de communautés métisses autour de la Baies des Chaleurs’’ vous lirez à la page 13 et 14 les remerciements des personnes révélant ces sources et des documentations d’expert qui sont de source première qui viennent confirmer cette œuvre manuscrite.

Il n’y a qu’une seule réponse envers ces mercenaires pirates, nous faire perdre notre temps, nous ruiner financièrement, faire peur à nos membres pour qu’ils nous abandonnent, nous décourager pour que nous aussi nous abandonnions.

Chers membres ne vous découragez pas, nos preuves manuscrites sont déposées et colossales, nos preuves ADN sont indéniables. Par ADN nous sommes apparentés à plus de 11 matriarches amérindiennes ayant vécu en Amérique depuis plus de 2o mille ans, de 30 mille ans, de 45 mille ans. Ces matriarches ont encore aujourd’hui des descendants ayant le chromosome X en intégralité de leurs mères Amérindiennes.

Donc selon le jugement des femmes d’Odanak et de Wôlinak leurs descendant sont Amérindiens Autochtones, rien d’autre. La Nation Métisse de la Gaspésie … est donc autochtone selon ce jugement, nous sommes tous descendants de femmes Autochtone, prouvé par ADN et nous y sommes tous apparentés. Tous les tests ADN sur les 52 Métisses choisis au hasard sont concluants, nous sommes tous apparentés aux femmes descendantes des matriarches Autochtones pûr. Oui, 32 de ces personnes ont en eux le chromosome X des 11 matriarches Amérindiennes pûr, ce qui démontre la trigonométrie incontestables Amérindienne.

Je me prends en exemples, je suis née dans le Témiscouata, je suis le 4E cousin par ADN. de M. Éric Parent Gaspésien et défendeur dans le dossier en cours. Je suis apparentée aux ADN. à 6 femmes descendantes de ces matriarches Amérindienne Autochtone pûr en Gaspésie, je suis apparenté par ADN à 2 autres femmes Amérindienne pûr de l’Acadie, je suis apparenté par ADN à une femme descendante de matriarche Amérindienne pûr de la région de Kitigan Zibi (Anishinabeg). Donc apparenté par ADN à 9 femmes descendantes de matriarches Amérindiennes pûr et un en plus à un Abénaki d'Odanak alors que je suis son 4E cousin, ce selon nos recherches sur seulement 52 candidats. Si nous avions eu les moyens de faire les mêmes recherches dans le Témiscouata ou ailleurs dans l’Est du Canada, combien serions-nous apparentés ?

Juste pour vous dire que nous avons testé par ADN. M. Stéphane Oakes de Rivière Bleue dans le Témiscouata, le fils de Jacinthe Marchand. Stéphane Oakes, est par ADN mon cousin Autochtone et apparenté par ADN à une ligné Gaspésienne, 2 ligné Québécoise Autochtones, 6 lignés Acadiennes Autochtones. Dont descendants par ADN de Philippe Mius d’Azy marié à une Amérindienne, donc descendant héréditaire de traité dont les droits Autochtones sont protégés à l’infini. Séphanne Oakes s'est vu refuser un procès par le juge François Huot à Rivière-du-Loup, j’étais présent lorsque cette dernière requête en rejet a été présentée par Me Jennifer Tremblay procureur du Québec et défendu par Me Michel Pouliot. Le juge François Huot ne s’est suffi de dire que le premier procureur de la défense au dossier Me Pierre Montour a pris trop de temps pour déposer une requête suffisante en défense. Alors que celle-ci était tout simplement refusée par la couronne, et en changeant continuellement d’avocat, cette procédure qui semble leur permettre de déposer de nouvelle requête à l’infini et de nous balader. Me Pierre Montour n’a jamais eu la chance de recruter les experts pouvant déposer les preuves dans ce dossier. Peut-on appeler cela une défense pleine et entière ?

Oui, Stéphane Oakes descendant héréditaire de droit Autochtone protégé par la Constitution Canadienne s'est vu refuser un procès. Procédure que je crois toujours aujourd’hui avoir été cousu dans les magouilles colonialistes perverses qui perdurent encore aujourd’hui.

Si nos preuves ADN ne sont pas suffisantes, alors toutes les personnes ayant été mise dans les Pénitenciers du Canada selon des preuves ADN doivent en ressortir libres sur le champ.

Me Michel Pouliot dépose des preuves depuis 2015 au dossier Parent, de requête en requête les procureurs de la couronne en demandent davantage. Me Pouliot dépose alors les documents demandés.

Selon la requête présentée le 9 décembre 2021 les nouveaux procureurs au dossier semblent encore se plaindre du temps alloué pour présenter lesdites preuves infligées par la couronne. La magouille recommence, les nouveaux avocats, se plaignent du temps comme un bébé qui cherche sa suce, nous font perdre notre temps et la magistrature semble s’en moquer.

Chers membres, il ne faut surtout pas abandonner, les procureurs veulent foutre la division pour mieux régner. Ce sont des mercenaires sans foi, n’y honneur près à tout pour arriver à leurs fins. Le combat est Constitutionnel et nous allons mettre toutes nos énergies et volonté pour prendre enfin notre place comme Nation. Alors je vous demande instamment de vous enregistrer comme membre et ainsi donner le signal que vous êtes prêts à ce que nous soyons fiers d’être reconnus, car l’union fait la force et la persévérance fait la différence.

Benoît Lavoie
Grand-Chef Nation Métisse du Soleil Levant